À Placements mondiaux Sun Life, nous sommes d’avis que le conflit en cours en Ukraine est une crise humanitaire grave. Nous continuons d’en surveiller l’évolution. En ces temps difficiles, nous gérons toujours nos portefeuilles dans l'intérêt des Clients. La situation fluctue beaucoup. Nous évaluons activement les répercussions du conflit sur l’économie et les marchés. 

L’envers de l’équation en énergie

Les attaques de la Russie sur l’Ukraine se sont intensifiées et les États-Unis ont commencé à envisager d’interdire les importations d’énergie russe. Les nouvelles d’un potentiel embargo énergétique imposé à la Russie a entraîné le prix du pétrole brut à un sommet intrajournalier de 130 $ le baril, du jamais vu depuis juillet 2008. La Russie est le plus important exportateur de gaz naturel, son apport représentant tout près d’un cinquième de la production mondiale. Le pays est aussi le deuxième plus grand exportateur de pétrole brut. Sans compter que la Russie et l’Ukraine sont d’importants producteurs de produits de base agricoles. Les sanctions touchant le secteur de l’énergie en Russie pourraient mettre à l’épreuve les canaux des produits de base qui sous-tendent la chaîne d’approvisionnement mondiale. Il en résulte plus de tensions sur les prix qui pourraient occasionner une prolongation de l’inflation élevée.

Les marchés à court de carburant

La guerre Russie-Ukraine a également nui à la confiance des investisseurs sur les marchés mondiaux. En effet, ces derniers ont chuté étant donné les craintes d’une stagflation, comme celle vécue dans les années 70, qui augmente les coûts pour les entreprises et les consommateurs. Bien que l’apport de la Russie représente 45 % de la consommation de gaz naturel de l’Union européenne, les États-Unis en sont beaucoup moins dépendants. La Russie a fourni tout juste environ 8 % du pétrole brut et raffiné des États-Unis en 2021. Nous croyons que le conflit aura des conséquences beaucoup plus directes sur l’Europe que sur les États-Unis ou le Canada.

Les enjeux pour les banques centrales

La guerre a aussi compliqué la tâche des banques centrales du monde entier. Même avant que la guerre Russie-Ukraine ne devienne réalité, les marchés étaient à notre avis rigides dans leur façon d’anticiper les hausses de taux de la Réserve fédérale américaine et la Banque du Canada. Dernièrement, ces deux banques centrales ont indiqué que le conflit Russie-Ukraine constitue un nouveau facteur de risque ajoutant une source externe d’incertitude qui touche l’élaboration des politiques. Nous croyons que ces deux banques centrales iront quand même de l’avant avec les hausses de taux aux prochaines réunions. Cependant, nous sommes aussi d’avis que les décideurs seront attentifs aux données entrantes sur l’inflation en cas de croissance au ralenti, mais positive, et de risques accrus.

Étant donné la conjoncture incertaine, nous maintenons notre position largement neutre sur le plan du risque. Au cours des dernières semaines, nous avons affecté une partie de notre surpondération en liquidités à des obligations de base. Nous avons aussi ajouté en actions américaines défensives et de grande qualité.

 

Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ces points de vue ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente. Ce commentaire est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal ou juridique ni en matière de placement. L’information contenue dans ce document provient de sources considérées comme fiables, mais aucune garantie, explicite ou implicite, n’est donnée quant à son exactitude et à sa pertinence.

Ce commentaire peut contenir des énoncés prospectifs sur l’économie et les marchés, ainsi que sur le rendement futur, les stratégies, les perspectives ou les événements s’y rapportant, qui sont soumis à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.

Placements mondiaux Sun Life est un nom commercial de Gestion d’actifs PMSL inc., de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie et de la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire des fonds communs de placement de la Sun Life, des Solutions gérées Granite Sun Life et des Mandats privés de placement Sun Life.

© Gestion d’actifs PMSL inc. et ses concédants de licence, 2022. Gestion d’actifs PMSL inc. est membres du groupe Sun Life. Tous droits réservés.