Intégration des facteurs ESG

Nous croyons aux vertus de l’investissement responsable – et l’intégration de facteurs ESG en est un élément important.

Cette FAQ traite de l’approche de notre équipe Solutions multiactifs en matière d’intégration de facteurs ESG à Placements mondiaux Sun Life.

L’intégration de facteurs ESG est la prise en compte des facteurs environnementaux, sociaux et de la gouvernance (« ESG ») dans l’analyse de placements et d’appliquer l’analyse au processus de décision de placements.

En tant que gestionnaire de gestionnaires, nous ne procédons pas nous-mêmes au choix des sociétés ou des actions; nous examinons plutôt comment nos sous-conseillers intègrent les facteurs ESG à leurs portefeuilles.

Nos sous-conseillers peuvent utiliser une combinaison d’outils pour analyser les facteurs ESG quantitatifs et/ou qualitatifs, qui recoupent plusieurs thèmes dans chaque catégorie de facteurs. Le tableau ci-dessous présente des exemples de facteurs appartenant à chaque catégorie.

 Facteurs environnementaux

 Facteurs sociaux

 Facteurs de gouvernance

  • Consommation d’énergie
  • Pollution
  • Déchets
  • Droits de la personne et discrimination
  • Engagement communautaie
  • Santé et sécurité des employés
  • Qualité de la gestion
  • Indépendance du conseil
  • Conflits d’intérêts
  • Rémunération des dirigeants

Chaque sous-conseiller peut avoir une opinion différente de ce qui constitue une considération ESG favorable, défavorable ou importante, et peut avoir une opinion différente d’un émetteur, d’un secteur, d’une industrie ou d’une zone géographique.

Quelle place occupe l’intégration des facteurs ESG parmi les facettes de l’investissement responsable?

L’investissement responsable se présente sous diverses facettes, et il n’existe (à ce jour) aucun classement admis dans notre secteur. Ces facettes, et leurs définitions continuent d’évoluer à mesure que des solutions et innovations voient le jour.

Afin d’expliquer clairement notre approche de l’investissement responsable, nous classons les approches de placement déjà établies dans les catégories ci-dessous. Le but premier de l’intégration de facteurs ESG est de générer des rendements concurrentiels tout en tenant compte de ces facteurs dans le processus de décision de placements.

Il est important de noter que l’intégration de facteurs ESG, contrairement à la sélection, n’exclut pas explicitement les placements dans des entreprises, des secteurs ou des régions précis.

Nous avons une responsabilité envers les investisseurs. Ils nous font confiance pour agir honnêtement, de bonne foi et dans leur intérêt en tout temps. Cette responsabilité est à la base de toutes nos activités de placement. Des enjeux, comme les changements dans la réglementation, les risques climatiques et la responsabilité des entreprises, peuvent avoir un impact significatif sur le rendement des placements. Nous tenons compte des facteurs ESG dans l’ensemble de notre processus de placement. Cela fait partie d’une gestion du risque judicieuse et nous croyons que cela peut aider à créer des occasions de croissance et de génération d’alpha. Dans le cadre de ce processus, nous cherchons à savoir comment nos sous-conseillers intègrent les facteurs ESG dans leurs décisions de placement. Nous évaluons les sous-conseillers potentiels en fonction de divers facteurs, dont la résilience organisationnelle, l’alignement stratégique, les systèmes et l’analytique, l’équipe, les ressources, entre autres – autant de facteurs qui soulèvent naturellement une multitude d’enjeux ESG.

Notre évaluation de l’approche ESG d’un sous-conseiller (ou de sa capacité à mettre en œuvre sa stratégie ESG ou d’investissement durable au fil du temps) repose sur trois piliers clés :

  1. L’engagement à l’échelle de la société;
  2. La prise en compte des facteurs ESG dans la stratégie;
  3. L’approche de la gérance active.

Ces trois piliers nous permettent de mieux comprendre à quel stade de l’intégration de facteurs ESG ou d’investissement durable un sous-conseiller se trouve. Chacun des piliers peut nous permettre de repérer les forces et les faiblesses d’un sous-conseiller.

Nous n’avons pas trouvé les cotes externes utiles dans notre processus de placement. Plutôt que de nous concentrer sur une évaluation globale externe, ou exploiter/analyser les notations, nous examinons un vaste éventail de critères indépendants qui se regroupent en trois principaux piliers.

Notre cadre exclusif utilise autant que possible des données qualitatives et quantitatives provenant de sources internes et externes. Nous nous demandons notamment si une société :

  • a mis en place une structure de gouvernance et de surveillance gérée par ses dirigeants;
  • travaille à solidifier ses systèmes de données et de soutien existants;
  • s’engage à élargir et approfondir la compréhension des facteurs ESG (notamment en perfectionnant les compétences de ses spécialistes des placements);
  • favorise une culture axée sur la collaboration.

Au besoin, nous transmettons nos préoccupations aux sous-conseillers afin d’engager la discussion. Cela est conforme à notre approche de recherche de gestionnaires, de manière plus générale, et reflète notre conviction que l’intégration de facteurs ESG dans chaque processus de placement individuel aide à soutenir et à améliorer la proposition de valeur d’un placement.

Étant donné que les pratiques, la réglementation et les données relatives aux facteurs ESG évoluent rapidement, nous mettons fortement l’accent sur l’amélioration continue de nos pratiques. Et nous avons les mêmes attentes envers nos sous-conseillers. Nous sommes tous en train de nous adapter aux ESG. Cependant, nous avons tous une approche différente. Notre modèle d’architecture ouverte nous fournit de nombreuses perspectives : il nous permet d’observer l’évolution des pratiques de divers sous-conseillers, dans diverses régions géographiques et catégories d’actif.  

 

« Nous mettons fortement l’accent sur l’amélioration continue de nos pratiques. Et nous avons les mêmes attentes envers nos sous-conseillers. »

 

Oui, nous en avons. Notre cadre d’évaluation des facteurs ESG, ou la carte des principaux risques, tient compte des trois principaux piliers mentionnés plus tôt :

  • un engagement à tenir compte des facteurs ESG à l’échelle de la société;
  • la mise en place de stratégies;
  • une gérance active.

Notre conviction que l’intégration des facteurs ESG est un processus évolutif et nécessaire reflète cette perspective tridimensionnelle. Ensemble, les trois piliers de notre processus de placement nous permettent de mieux comprendre à quel stade de l’intégration des facteurs ESG ou d’investissement durable un gestionnaire de placements se trouve, et quelle est la trajectoire qu’il suit. Chacun des piliers nous permet de voir les forces et les faiblesses d’un gestionnaire.

L’engagement de la société est le pilier principal. Cela implique d’avoir une philosophie et un cadre de gouvernance ESG bien définis, lesquels reflètent la culture d’une société. Une fois les bases établies, la prise en compte de facteurs spécifiques à une stratégie fournit une perspective approfondie. Nous pouvons donc intégrer les facteurs ESG dans nos recherches et décisions de placement.

Nous nous conformons aussi à un cadre formel de gouvernance efficace en ce qui a trait aux votes par procuration et aux communications avec les sous-conseillers, y compris les questions relatives aux facteurs ESG. Nous le faisons dans le but de soutenir les objectifs de placement globaux des portefeuilles respectifs et d’investir de manière responsable. De plus, nous préconisons l’adoption de codes normatifs, comme les PRI, lesquels peuvent promouvoir l’harmonisation, la transparence et l’évolution continue des activités ESG.

Nous savons que les politiques et les procédures ne se traduisent pas nécessairement par des actions. Nous nous efforçons de regarder au-delà de l’analyse descendante, des initiatives ESG à l’échelle de la société et du marketing. Ce dernier point est vraiment important. En fait, dans le cadre de nos recherches de gestionnaires de placements à l’échelle mondiale, nous avons découvert que le lien entre les objectifs d’une société et les activités au niveau des portefeuilles n’est pas toujours aussi étroit qu’on voudrait le croire. C’est pourquoi nous remettons souvent en question les décisions de placement individuelles. Ce que nous recherchons est une preuve que les facteurs ESG sont intégrés dans le processus décisionnel et considérés comme source d’information précieuse.

La sélection et la surveillance des gestionnaires sont au cœur de l’intégration continue de facteurs ESG. Cependant, nous tenons compte de ces aspects de manière plus générale tout au long de notre processus de placement.

Par exemple, dans notre processus décisionnel relatif à la répartition stratégique de l’actif, nous avons recherché des occasions de croissance structurelle dans plusieurs secteurs, comme les ressources hydrauliques, l’agriculture et les énergies renouvelables. Cette décision de placement était fondée sur une analyse suggérant des rendements ajustés au risque plus solides que prévu, un plus vaste éventail d’occasions d’alpha, ainsi que des facteurs favorables, comme les réformes réglementaires, les avancées technologiques et les préférences des consommateurs.

Les facteurs ESG peuvent aussi exercer une influence sur la manière dont nous définissons ou contraignons l’univers de placement, ou là où nous privilégions fortement la gestion active. En général, nous ne préconisons ni la gestion active ni la gestion passive. Cependant, nous croyons que la gestion active peut aider à intégrer les facteurs ESG de manière efficace dans nos portefeuilles, particulièrement dans les marchés moins efficients, tels que les marchés émergents, les actions à petite capitalisation et les titres à revenu fixe à rendement plus élevé. Cela est dû en partie à l'asymétrie de l'information et au besoin encore plus fort d'interprétation des perspectives.

Compte tenu de notre structure « gestionnaire de gestionnaires », les décisions de placement et celles sur les votes par procuration relatifs aux titres individuels sont prises par les divers sous-conseillers que nous sélectionnons. Cela étant dit, l’analyse des titres individuels (ajouts, liquidations, questions controversées potentielles) peut fournir une perspective plus approfondie qui permet de mieux comprendre ces décisions.

Tout comme nous pouvons valider l’intégration efficace de facteurs ESG en examinant les placements sous-jacents, nous pouvons demander des explications ou des études de cas relatives aux votes par procuration ou aux titres individuels, surtout pour les décisions plus controversées. Notre but ici n’est pas de revenir sur les décisions des sous-conseillers, mais de :

  • renforcer nos convictions quant à l’utilité des facteurs ESG dans le processus décisionnel;
  • communiquer notre position (le maintien de notre engagement); et
  • démontrer que nous nous attendons à ce que nos sous-conseillers deviennent de plus en plus vigilants, proactifs et transparents en ce qui a trait aux pratiques en matière de votes et de gérance.

 

« Notre but ici n’est pas de revenir sur les décisions des sous-conseillers, mais de renforcer nos convictions et de communiquer notre position. »

 

Certaines questions récentes sur les votes par procuration évoquaient des votes contre une divulgation plus détaillée des risques climatiques ou des stratégies connexes, contre la divulgation d’informations en matière de diversité, d’équité et d’inclusion, et contre la diversité obligatoire au sein du conseil. En ce qui a trait aux titres individuels, une investigation récente a démontré qu’une équipe de placement envisageait d’investir dans une obligation de société dont la valorisation était intéressante, mais qui présentait en même temps plusieurs facteurs non financiers potentiellement importants. Autres exemples :

  • principales compagnies pétrolières et leur plan de décarbonisation;
  • viabilité à plus long terme de titres souverains en fonction des critères ESG;
  • bien-être des communautés autochtones;
  • et plus encore.

Notre but est de comprendre de quelle manière nous pouvons tenir compte des facteurs ESG dans tous les aspects du processus de prise de décisions de placement. 

L'engagement (ou le dialogue) est généralement la première étape lorsque nous identifions un écart perçu entre les ambitions ESG à l'échelle de l'entreprise et la réalisation de la stratégie. Les gestionnaires de placements sont confrontés à certains défis, dont certains échappent à leur contrôle. L’une des raisons pourrait être structurelle, car les avantages à court terme tendent à influencer les décisions. Une autre raison pourrait être qu’il est très difficile de s’y retrouver dans la panoplie de renseignements sur les facteurs ESG. Il peut être encore plus difficile de créer un indicateur financier ou de prévoir les résultats. D’autres raisons peuvent expliquer cet écart, mais les raisons ci-dessus expliquent pourquoi en général nous prêtons une attention particulière à l’engagement de la société, aux ressources et aux compétences, ainsi qu’à la communication de renseignements en matière d’ESG.

Par exemple, nous avons communiqué avec des gestionnaires afin :

  • de les encourager à devenir signataires des Principes pour l’investissement responsable (PRI);
  • qu’ils fournissent une justification, fondée sur les facteurs ESG, relativement aux votes par procuration et aux placements particuliers;
  • qu’ils expliquent des scores ESG quantitatifs qui sont inférieurs à ceux de pairs ou de l’indice de référence;
  • de les convaincre de tenir compte des facteurs ESG pour justifier la demande de certains changements aux directives de placement, ou de les influencer en ce sens.

Ces efforts de communication, ainsi que les informations obtenues, nous permettent de mieux comprendre à quel point les sociétés, et surtout les équipes de placement, ont intégré les critères ESG dans leur processus décisionnel.

Nous n’envisageons de désinvestir qu’en dernier recours. Notre approche vise à cerner d’avance les problèmes potentiels, avant de prendre des décisions de placement. Nous avons déjà évalué le niveau d’engagement d’un sous-conseiller au moment où nous lui confions un mandat, et nous continuons de l’évaluer sur une base régulière. Nous nous attendons à ce que nos sous-conseillers renforcent constamment leur engagement en matière d’ESG, tout comme nous le faisons nous-mêmes. Si un sous-conseiller ne démontre pas qu’il améliore sans cesse sa stratégie ESG ou qu’il ne tient pas compte des changements dans nos attentes, et si toute tentative de notre part de communiquer nos préoccupations est vaine, nous n’aurons pas d’autres choix que de désinvestir.

L’évolution constante de nos portefeuilles témoigne de ces décisions que nous avons dû prendre au fil du temps. Ceci inclut des changements à la répartition de l’actif stratégique et aux gestionnaires de placements et stratégies sous-jacents.

 

« Nos processus sont conçus pour cerner d’avance les problèmes potentiels, avant de prendre des décisions de placement. »

 

Étant donné que l’intégration des facteurs se joue en bonne partie chez les sous-conseillers, la plupart de nos fonds – en particulier de nos solutions multiactifs – sont effectivement soumis à cette approche. Les fonds qui ne sont pas visés par cette approche sont notamment ceux qui investissent dans des instruments passifs ou comparables (par exemple des FNB). Pour en savoir plus sur l’approche ESG de chaque fonds ou la façon dont nous intégrons les facteurs ESG, veuillez lire le prospectus.

Oui, par exemple, nous faisons partie de comités interentreprises et commentons différentes initiatives. Nous participons aussi à diverses consultations dans le secteur. Nous prenons aussi part à des projets, tels que des webinaires, visant à accroître la sensibilisation concernant l’importance des facteurs ESG dans l’évaluation des gestionnaires, ce qui permet d’avoir une idée des ressources potentielles.

En 2014, la Sun Life a signé les PRI et, en tant que membre du groupe Sun Life, a adhéré aux PRI. En 2021, Gestion d’actifs PMSL inc. est devenue membre de l’Association pour l’investissement responsable et s’est jointe à l’initiative Net Zero Asset Managers. En 2022, Gestion d’actifs PMSL inc. est devenue signataire des PRI à titre de gestionnaire de placements, ce qui témoigne de notre engagement à intégrer les facteurs ESG dans notre processus décisionnel. En outre, elle est devenue membre de l’Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC) en 2022.

Pour en savoir plus sur les organismes intersectoriels et voués à la promotion des principes ESG auxquels Gestion d’actifs PMSL et la Sun Life sont liées, veuillez visiter notre page sur l’engagement dans le secteur.

Le comité de surveillance des placements, auquel siège notre premier directeur des placements, surveille les activités relatives aux politiques et procédures régissant les facteurs ESG. Et divers secteurs fonctionnels sont responsables de l’intégration continue.

Nous avons confié cette tâche à du personnel de notre équipe Solutions multiactifs, notamment à notre cheffe de l’investissement responsable et de la recherche sur les gestionnaires et à notre directrice de l’investissement responsable. En collaboration avec le Centre international des placements de la Sun Life, elles facilitent les considérations ESG dans nos recherches de gestionnaires et nos activités de contrôle. Elles rendent compte de leurs résultats au comité de surveillance des placements de PMSL sur une base trimestrielle. 

Les responsabilités relatives à l’intégration de facteurs ESG et à la surveillance constituent un volet important des objectifs et de l’évaluation du rendement annuels des employés qui les assument. De cette façon, une portion de leur rémunération est directement liée à leur réussite de l’intégration de facteurs ESG.

La communication de l’information est une de nos priorités, y compris les détails de notre philosophie d’investissement axée sur les facteurs ESG, ainsi que nos politiques et procédures régissant les facteurs ESG. Nous sommes également en train de préparer des rapports périodiques sur les indicateurs généraux relatifs aux facteurs ESG qui seront publiés sur toutes nos plateformes, ainsi que des commentaires pour faciliter le dialogue et les engagements sur ce sujet en évolution. Nous communiquerons de l’information relativement aux PRI ainsi que de l’information sur notre engagement et notre plan d’action relatifs à l’initiative Net Zero Asset Manager.

Tous les renseignements sur les votes par procuration sont disponibles sur notre site Web.

 

« La communication de l’information est une de nos priorités, y compris les détails de notre philosophie d’investissement axée sur les facteurs ESG, ainsi que nos politiques et procédures régissant les facteurs ESG. »

 

Les renseignements contenus dans le présent article sont fournis à des fins informatives uniquement et ne doivent en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique ou comptable ni en matière d’assurance ou de placement. Ils ne doivent pas être considérés comme une source d’information à cet égard et ne constituent pas une offre d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. Ils ne doivent pas être considérés comme un conseil en placement ni une recommandation d’achat ou de vente.

Notez que les énoncés prospectifs contenus dans le présent article sont de nature spéculative et il est déconseillé de s’y fier. Rien ne garantit que les événements envisagés dans ces énoncés auront lieu, ou qu’ils se dérouleront de la manière prévue. Veuillez obtenir l’avis d’un conseiller professionnel avant de prendre une décision fondée sur les renseignements qui figurent dans le présent article.

Toutes les solutions de placement sont offertes exclusivement par la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie, membre du groupe Sun Life, comme fonds distincts, par l’entremise des Régimes collectifs de retraite de la Sun Life.

 

Placements mondiaux Sun Life est le nom commercial de Gestion d’actifs PMSL inc., de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie et de la Fiducie de la Financière Sun Life. 

Gestion d’actifs PMSL inc. est le gestionnaire des fonds communs de placement de la Sun Life, des Solutions gérées Granite Sun Life et des Mandats privés de placement Sun Life.

© Gestion d’actifs PMSL inc. et ses concédants de licence, 2022. Gestion d’actifs PMSL inc. est membre du groupe Sun Life. Tous droits réservés.